alpin


alpin

alpin, ine [ alpɛ̃, in ] adj.
• déb. XIIIe, repris 1796; lat. alpinus
1Des Alpes. alpestre. La chaîne alpine.
Troupes alpines, chasseurs alpins : unités militaires chargées de la défense des Alpes, spécialisées dans la guerre de montagnes. — Chèvre alpine : race de chèvre originaire des Alpes. — Bot. Plantes alpines, qui vivent normalement en haute montagne (plus haut que les plantes alpestres). — Anthrop. Race alpine : race blanche, brachycéphale et de petite taille, installée en Europe à l'âge de la pierre polie. — (1930) Ski alpin, combinant le slalom et la descente. Combiné alpin.
2Géogr. Cycle alpin, débutant au trias, se poursuivant au tertiaire. Glaciers alpins.
3(1874) D'alpinisme. Club alpin.

alpin, alpine adjectif (latin alpinus) Qui concerne les Alpes : Massif alpin. Qui concerne l'alpinisme : Club alpin. Se dit des plantes vivant surtout au-dessus de 1 500 m d'altitude en Europe et montant jusqu'aux limites de la végétation. Se dit du cycle orogénique couvrant la période allant du début de l'ère secondaire à la période actuelle, et dont les phases tectoniques paroxysmales vont du crétacé supérieur au miocène. (Le cycle alpin est à l'origine de toutes les chaînes de montagnes dites récentes, mésogéennes et péripacifiques.) Se dit aussi du style tectonique des chaînes montagneuses caractérisé par l'importance de la tectonique tangentielle. ● alpin, alpine (expressions) adjectif (latin alpinus) Chasseurs alpins, troupes alpines, unités militaires spécialisées dans la guerre de montagne, et particulièrement dans la défense des Alpes. Chèvre alpine, race de chèvre très bonne laitière, originaire des Alpes suisses et françaises, très répandue en France.

alpin, ine
adj.
d1./d Des Alpes.
|| Plissement alpin: plissement de l'écorce terrestre qui a formé les Alpes (ainsi que l' Apennin, les Pyrénées, les Carpates, etc.).
|| SPORT Ski alpin: ski de descente.
d2./d Par ext. Des hautes montagnes (du même type que les Alpes). Un relief alpin.
|| BOT Plantes alpines, qui vivent en haute montagne (plus haut que les plantes alpestres).

⇒ALPIN, INE, adj. et subst. masc.
A.— Adjectif
1. Qui croît, qui vit, qui se trouve sur les Alpes et, p. ext., sur les hautes montagnes. Végétation, faune alpine :
1. Les cimetières de la Suisse sont quelquefois placés sur des rochers (...). Le chamois et l'aigle y fixent leur demeure, et la mort croît sur ces sites escarpés, comme ces plantes alpines, dont la racine est plongée dans des glaces éternelles.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Génie du Christianisme, t. 2, 1803, p. 345.
2. ... la famille offre ... en montagne les genres androsace et soldanella qui fournissent à la flore des rochers et des prairies alpines...
PLANTEFOL, Cours de botanique et de biologie, t. 2, 1931, p. 20.
2. Qui a rapport aux Alpes et aux montagnes qui leur sont comparables. Relief, massif, chalet alpin :
3. ... j'ai beau me battre les flancs pour arriver à l'exaltation alpine des écrivains de montagne, j'y perds ma peine.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 125.
4. Le gardien du musée alpin circulait pour se réchauffer entre ses bouquetins et ses reliques.
J. PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 247.
Rem. Alpique, adj., géogr., géol., vx. Qui appartient aux Alpes, qui est propre aux Alpes; système alpique, chaîne —; attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. ainsi que ds QUILLET 1965 :
ANTHROPOL. Race alpine. ,,L'une des races blanches qui se sont installées en Europe à l'âge de la pierre polie.`` (Lar. encyclop.).
ARM. Chasseurs alpins. Bataillons de chasseurs à pied attachés à la défense des montagnes et particulièrement des Alpes :
5. Sospel est une petite ville pittoresque perdue entre les derniers contreforts des Alpes, à deux heures et demie de Menton, en voiture. Aucun chemin de fer n'y passe. C'est l'un des coins les plus retirés, les plus inconnus de la France et les plus redoutés des fonctionnaires et... des chasseurs alpins qui y tiennent garnison.
G. LEROUX, Le Parfum de la dame en noir, 1908, p. 67.
6. Au centre, le corps alpin bavarois enlevait d'assaut Kemmel et le mont Kemmel, prenant ainsi pied sur la partie orientale des collines flamandes.
F. FOCH, Mémoires, t. 2, 1929, p. 68.
ÉLEV. Chèvre alpine. Chèvre d'origine alpine, excellente laitière.
Rem. Alpé, ée, adj., néol. d'aut., en parlant de bétail. Élevé dans les Alpes : ,,L'accroissement de poids peut atteindre 500 g par jour pour les jeunes animaux, ce qui correspond pour les propriétaires de bétail à un revenu net quotidien de (...) compte tenu du « prix de pension » par bête alpée.`` (M. WOLKOWITSCH, L'Élevage dans le monde, 1966, p. 129).
GÉOL. ,,Se dit des roches auxquelles on a cru que celles des Alpes se rapportaient.`` (BESCH. 1845).
LOISIRS. Club alpin. Société d'amateurs de promenades en montagne et d'ascensions :
7. Adrien Arnaud n'avait alors pas loin de vingt ans. Il avait, avec un ancien professeur à Avignon qui s'était fixé à Sérianne avec sa femme et ses trois fils, M. Delobelle, créé la section locale du club alpin. M. Delobelle était du club alpin de fondation.
L. ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 42.
B.— Subst. masc.
1. Celui qui habite dans les Alpes ou qui en est originaire.
Rem. Attesté uniquement ds QUILLET 1965.
2. Les Alpins. Les chasseurs alpins :
8. ... si je reviens en France, je demanderai sans doute son bataillon. Les Alpins, en tout cas. Mais, lorsque j'ai vu où il en était...
DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire? 1934, p. 487.
9. Le 1er mars, je crée le « détachement d'armée des Alpes » et place à sa tête le général Doyen. Celui-ci, Alpin confirmé, va conduire la bataille parfaitement bien.
Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, Le Salut, 1959, p. 161.
Prononc. — 1. Forme phon. :[], fém. [-in]. 2. Dér. et composés.Alp- : alpage, alpager, alpe, (cf. Lar. encyclop.), alpé, alpenstock, alpestre, alpicien (cf. Lar. 19e), alpicole, alpigène, (ou alpien; cf. Lar. encyclop.), alpinisme, alpiniste, alpinum (cf. Lar. encyclop.), alpique.
Étymol. ET HIST.
I.— Alpin, ine, 1. Début XIIIe s. « des Alpes, des montagnes » (Vie de saint Auban, éd. Alkinson ds T.-L. : Mun Giu le roiste munt alpin); à nouveau 1547-60 « id. » trad. (DES MASURES, Eneide, 211 v° ds QUEM. t. 1 1959 : L'effort des vents alpins); 1582 id. « id. » (R. et A. D'AIGNEAUX, Trad. Virgile, 25 r°, ibid. : Tu voiz la neige alpine et du Rhin la froidure), repris au XIXe s.; 2. 1779-1796 bot. (SAUSSURE, Voyage dans les Alpes, II, XIII, 618 ds DG : On trouve sur le Montanvert et au bord du glacier plusieurs belles plantes alpines).
II.— Alpé, ée, 1966, supra.
III.— Alpique, 1838 (Ac. Compl. 1842 : [...] Qui appartient aux Alpes Système alpique, Les Alpes proprement dites, et leurs ramifications).
I empr. au lat. alpinus « des Alpes » dep. Virgile (Ecl. 10, 47 ds TLL s.v., 1719, 74 : alpinas .. nives), fréq. ds PLINE, Nat., ibid. passim et en lat. médiév. (Mittellat. W. s.v.); repris au XVIIIe s., prob. à travers un lat. sc. (bot.) alpinus. II, III dér. de Alpes; suff. et -ique.
STAT. — Fréq. abs. litt. :81.
BBG. — BAULIG 1956. — BÉL. 1957. — RITTER (E.). Les Quatre dictionnaires français. Remarques lexicographiques. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 345.

alpin, ine [alpɛ̃, in] adj.
ÉTYM. Déb. XIIIe; alpique, 1838; lat. alpinus, de Alpes « Alpes ».
1 Des Alpes. Alpestre. || La chaîne alpine. || Relief alpin. || Chalet alpin. || Les populations alpines.N. || Un Alpin, les Alpins.Troupes alpines, chasseurs alpins : unités militaires françaises chargées de la défense des Alpes, spécialisées dans la guerre de montagne.N. m. || Les Alpins : les chasseurs alpins.Chèvre alpine : race de chèvre originaire des Alpes.Race alpine : race blanche, installée en Europe à l'âge de la pierre polie, brachycéphale et de petite taille.
(1930). || Ski alpin, combinant la descente et le slalom (opposé à ski nordique : saut et fond).
2 (1779). || Plantes alpines, qui vivent normalement en haute montagne (plus de 1 200 à 1 500 mètres, plus haut que les plantes alpestres).
1 (…) comme ces plantes alpines dont la racine est plongée dans les glaces éternelles (…)
Chateaubriand, le Génie du christianisme IV, II, 7.
3 (1874). D'alpinisme. || Club alpin. || Le club alpin français (→ Cafiste).
2 À cette époque, où l'on grimpait avec un matériel primitif et notamment des chaussures à clous, la technique et plus encore la mentalité alpine étaient bien différentes de celles d'aujourd'hui.
Lionel Terray, les Conquérants de l'inutile, p. 27.
DÉR. Alpinisme, alpiniste.
COMP. Cisalpin, subalpin, transalpin.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • alpin — alpin …   Deutsch Wörterbuch

  • alpin — ALPÍN, Ă, alpini, e, adj. Care aparţine sau care este caracteristic munţilor Alpi sau, p. ext., regiunilor muntoase înalte; alpestru. – Din fr. alpin, lat. alpinus. Trimis de ana zecheru, 23.07.2007. Sursa: DEX 98  ALPÍN adj. (geogr.) (livr.)… …   Dicționar Român

  • Alpin — may refer to:* Alpin , a weekly supplement of Prothom Alo, a Bangladeshi newspaper *Alpín mac Echdach, two kings of the same name one the father of Cináed mac Ailpín, the other a king of Dál Riata *Siol Alpin, a family of seven Scottish Clans… …   Wikipedia

  • Alpin — (Adjektiv, ‚zu den Alpen gehörig‘ oder ‚den Verhältnissen in den Alpen ähnlich‘) steht: allgemein für einen Zusammenhang mit den Alpen für Bergforschung und erkundung, siehe Alpinismus für eine Vegetationszone des Hochgebirges, siehe Höhenstufe… …   Deutsch Wikipedia

  • Alpin II. — Alpin II. (Schottisch Gälisch: Alpin mac Echdach) († vor 841 in Galloway, Schottland) war König von Dalriada von 839 bis 841 (?). Er war der Sohn von Achaius und Urgusia, und Vater von Kenneth I. und Donald I.. Sein Großvater Aed Find war der… …   Deutsch Wikipedia

  • alpin — alpin, ine (al pin, pi n ) adj. Qui croît ou habite ou se trouve sur les Alpes, et, par extension, sur les hautes montagnes. Plantes alpines, prairies alpines, rochers alpins. •   Comme ces plantes alpines dont la racine est plongée dans des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Alpin — Alpin, 1) König von Schottland, regierte 814–834, wo er von dem Piktenkönig Budo geschlagen, gefangen u. hingerichtet wurde; 2) Prosper, so v.w. Alpini; 3) Pseudonym für Alfred von Seckendorf …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Alpīn — Alpīn, zu den Alpen gehörig, dort vorkommend, alpenhaft. Alpinistik (franz. alpinisme), Alpenkunde, insbes. mit Bezug auf Besteigung (da her Alpinist, Alpenkenner, Bergsteiger) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Alpin — Alpīn, zu den Alpen gehörig, alpenartig …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Alpin — m Scottish: Anglicized form of Gaelic Ailpein, a name widely borne in the Highlands from the time of the earliest historical records. It has no obvious Gaelic etymology, and for that reason, if no other, is often taken to be of Pictish origin.… …   First names dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.